Zoom sur
La côte d’Eve
de Frédéric Royer

« Et si l’amour de votre vie était victime d’une mystérieuse mutation génétique, inédite chez un être humain, le faisant lentement changer de sexe, comment réagiriez-vous  ? L’aimeriez-vous toujours autant, toujours avec la même passion  ? Resteriez-vous ensemble  ? Ou vous sépareriez-vous, et à partir de quel stade de la transformation  ? Que deviendrait votre belle histoire d’amour –  et de désir  ?

Roman plein d’humour et d’ironie sur les désarrois et les relations entre les femmes et les hommes, La côte d’Ève porte un regard vif et pertinent sur notre société soumise à la complaisance comme à la radicalité. Reste alors un léger air de désenchantement  : les hommes ne sont pas raisonnables, les femmes non plus, l’époque se complaît à brouiller tous les repères, alors que ce qui importe envers et contre tout, c’est bien la question de l’amour, le vrai, celui qui veut tout et qui donne tout. »

 

Parmi les nouveautés qui sont parues fin mars 2020 aux Editions Cent Mille Milliards on peut remarquer La côte d’Eve de Frédéric Royer, un roman qui se dévore très vite et qui surprend tant par son écriture que son originalité. Voici un autre résumé (le premier ci-dessus étant issu de la 4e de couverture) ainsi qu’un extrait du livre de manière à ce que vous ayez une idée plus nette en tête de ce qui vous est proposé. Vous trouverez sur le site un autre extrait de ce roman ainsi que la possibilité de livre le 1er chapitre, n’hésitez pas !

« Une histoire d’amour entre un homme absolument hétérosexuel, à la recherche insatiable de relations sexuelles avec la gente féminine et une femme ambitieuse, sûre d’elle, indépendante et intouchable. Ils ont un seul point commun : persuadés qu’ils sont ceux qu’ils doivent être et qu’ils sont exactement à la bonne place, dans le cadre. Au summum de leur amour, ils vont se confronter à une situation inédite : Audrey va tomber mystérieusement malade et changer en quelques semaines de sexe. Comment ce couple va-t-il surmonter ce changement radical ? Comment vont-ils s’accepter ? Comment faire face à leurs proches et, surtout, à la société ? »

Un court extrait pour explorer un peu plus l’univers:

En quelques secondes vertigineuses, Audrey réalise une chose à laquelle elle n’avait jamais été amenée à penser: d’un coup lui apparaît qu’être femme ou homme constitue la distinction fondamentale de l’humanité, bien plus que n’importe quelle différence culturelle, sociale ou raciale. Un blanc peut se sentir noir, une riche peut devenir pauvre, un méchant peut, avec l’âge, devenir gentil… Mais entre hommes et femmes, alors qu’on grandit ensemble, on vit ensemble, on parle, on s’aime, on se pénètre, en réalité on ne sait rien de l’autre sexe.

Quelques secondes de réflexion suffisent pour se rendre compte qu’on n’a en réalité aucune idée de ce qu’est être une femme ou un homme lorsqu’on appartient au camp d’en face. La seule véritable identité, la base, la fondation, c’est celle du sexe. Et c’est la seule frontière infranchissable – les transsexuels n’ont pas de frontière à franchir, ils ne font qu’accorder leur physique à leur psychologie.

Ses réflexions sont interrompues par une pensée qui la fige. Elle ne pourra donc jamais avoir d’enfant. Elle n’y avait jusqu’à présent pas vraiment songé, elle ne voulait même pas particulièrement en avoir, laissant ce genre de considération pour plus tard, mais là, d’un coup, ça lui semble être la première conséquence évidente de la fatalité dont elle est victime.

La côte d’Eve de Frédéric Royer est un roman de 266 pages paru aux Editions Cent Mille Milliards en mars 2020, disponible en version numérique & papier (format 133×203) .

0 réponses

Répondre

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.