Météorologie

Il fut un temps pas si lointain où lorsque l’on désirait partir en vacances, on privilégiait la mer ou la montagne, la campagne ou les city trips. Selon le choix de son lieu de villégiature, consulter la météo, météo des plages, météo marine ou météo des neiges allait de soi. Les prévisions météorologiques sont primordiales afin d’anticiper et d’être certain que le beau temps sera de la partie, n’en déplaise aux climatosceptiques.

Du temps de ma jeunesse, les bulletins de météo marine permettaient aux auditeurs de voyager par la pensée : « La dépression 975 hPa centrée sur le centre de l’Irlande reste quasi stationnaire. Beau temps peu nuageux. Vent de sud-sud-Ouest vers 9 h tournant sud vers 21 h. Force 2 le matin forcissant 4 en milieu de journée. Rafales atteignant 25 nœuds en fin d’après-midi. Mer belle le matin et temporairement ridée en milieu de journée. » Malheureusement, depuis le 1er janvier 2017, France Inter a cessé d’émettre sur les grandes ondes (162 kHz), et la météo marine, diffusée uniquement sur ce type de fréquence, a disparu. Les bulletins émaillés de Cromarty, Circéo, Iroise, Pazenn, Palos ou encore Fisher se sont éteints sonnant le glas des voyages sonores et poétiques.

Dorénavant, il faut composer avec la météo covid-19 et les contraintes liées à l’épidémie de coronavirus. Éviter, autant que faire se peut, les endroits où les clusters foisonnent et les pays qui imposent une quatorzaine avec obligation d’autoconfinement dès votre arrivée à destination. En cas d’haptophobie, faire l’impasse sur les voyages en avion ou en train, même si le port du masque est obligatoire, et préférer la voiture ou mieux, pour être raccord avec les tendances écologiques actuellement en vogue, les trajets à pied ou à vélo. Enfin, assurez-vous que l’hôtel ou le gîte réservé se soit engagé à adopter des mesures extraordinaires d’hygiène et de distanciation sociale, et que votre santé et votre sécurité soient leur priorité absolue.

Si, malgré ces impedimenta, le désir d’escapade estivale demeure irrépressible, il est recommandé à celles et ceux qui choisissent de rester dans l’hexagone de s’adonner à la lecture pour le moins fastidieuse et peu réjouissante de l’évolution chiffrée de l’épidémie. Omniprésent au début de la crise sanitaire avec des points presse quotidiens diffusés à 19 heures, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, ne s’attelle plus à cette tâche. Sous couvert de transparence, il donnait aux téléspectateurs plutôt l’impression de les embrouiller. D’aucuns l’ont même comparé à Kaa, le python dans le livre de la jungle, en raison de sa voix monocorde qui susurrait à nos oreilles des formules lénifiantes : « Aie confiance, crois en moi ! » Désormais, cette mission est déléguée à « Santé publique France » qui diffuse un tableau de bord quotidien avec les indicateurs clés de suivi de l’épidémie de covid-19 : cas confirmés, décès, taux de positivité, patients hospitalisés en réanimation, nombre de clusters en cours d’investigation et nombre de départements en situation de vulnérabilité élevée. De quoi dissuader les derniers aventuriers en quête d’ailleurs.

Quel trouble-fête, ce coronavirus ! Se ressourcer s’avère pourtant indispensable pour se préparer à la deuxième vague tant redoutée et ne pas céder au pessimisme de Michel Houellebecq qui demeure persuadé que le jour d’après « sera le même en un peu pire ».

La mer sans arrêt
Roulait ses galets […]
Et c’était comme si tout recommençait
La vie, l’espérance et la liberté…*

I’m a poor lonesome doctor…

 

*Jean Ferrat, Deux enfants au soleil

1 réponse
  1. Feriel dit :

    Merci pour ce billet d’humeur.
    Tu dis tout haut ce que tout  le monde pense tout bas.

    Dans tout tes textes la vérité est mise en lumière, c’est  une vrai bouffée d’oxygène! Chaque fois ça fait du bien de te lire!

    Indirectement tu m’obliges aussi à enrichir  mon vocabulaire et ma culture car je ne te caches pas que j’utilise souvent mon dictionnaire pour certains mots ou références mentionnés dans tes textes…

    Au plaisir de de te lire.

    Feriel

    Répondre

Répondre

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.