#intelligence
par Jean Brousse

Que de rêves, de phobies, d’enthousiasme, de fantasmes et autres mystères ce quasi-oxymore réveille-t-il, convoqué chaque jour à la une des médias ! Que de questions au-delà des prophéties hollywoodiennes diffusées dans les œuvres de science-fiction, lorsque le scénariste s’oblige à imaginer au-delà de la réalité ! Terminator rôde-t-il ? L’homme s’acharne ainsi à inventer les objets de ses tourments, sautant sans vergogne de la machine de Pascal à Enigma, de la recherche opérationnelle aux balbutiements d’Internet, vers ce que des journalistes impatients nomment aujourd’hui « intelligence artificielle ».

Alors qu’il ne s’agit que des effets imparables et ultra spectaculaires du développement fulgurant des capacités de stockage et de calcul des machines. Prévoir et « aider à la décision » ont toujours obsédé, puisque le doute ronge. Finis, en 2019, la modélisation, l’échantillonnage, la programmation linéaire et les courbes de régression (sic !). Mais toujours vivantes et nécessaires, les probabilités et l’algorithmique sur-sophistiquée sont à l’ordre du jour.

Pour vous proposer des chaussettes assorties au pull que vous venez de commander sur Amazon, vous annoncer l’ouverture d’un restaurant branché, et optimiser – presque – chaque instant de la vie. Pour détecter les « fake news » qui perturbent les processus démocratiques. Et puisque nous en sortons juste, pour organiser et traiter les dizaines de millions de données issues du Grand Débat, au point d’inquiéter sur la main invisible du démiurge qui l’orienterait.

La confrontation homme/machine n’est pas près de finir. Dans un récent débat organisé par le magazine Challenges, Luc Julia, vice-président de Samsung, affirme : « L’IA n’est qu’un outil qui assiste l’humain. » En écho à Jacques Aschenbroich, PDG de Valeo : « L’IA, l’intelligence assistée. » Intelligence… assistée !

Ou peut-être « intelligence… service » ?

Je vous embrousse.

0 réponses

Répondre

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.