#fête
par Jean Brousse

Drôle de 1er mai 2020

C’est la télé fête confinée du télé travail. La jolie clochette blanche se fait bien rare. Les horticulteurs nantais vont souffrir, malgré l’extrême qualité du muguet, cette année. Tant pis pour Charles IX et les dames de la cour. Décidément, le monde et ses surprises ne facilitent pas la vie. Message aux hommes trop sûrs et trop pressés ? Présage d’un décalage du retour au bonheur ?

Pas de défilé non plus, évidemment. Et pas de « chamailleries » donc. Des CRS au chômage technique : les « blackbox », eux aussi, sont confinés. L’épaisse grisaille ambiante est de la partie. Elle n’aurait rien arrangé. Les banderoles s’étalent aux fenêtres et aux balcons. Une visio manif assortie d’un concert de casseroles aura néanmoins permis de s’exprimer à ceux qui, ce jour-là, se rappellent traditionnellement à la société et qui depuis de longues semaines maintenant font tourner la machine dans le pays.

Madame Le Pen invoque les mânes de Jeanne d’Arc. Ôtez votre masque, on vous a reconnue !

Pas de journaux, bien sûr, comme tous les premiers mai. On devra donc attendre demain pour retrouver à la une la nouvelle carte multicolore de la France. Pas de blanc, mais du rouge et du vert. Un peu d’orange pour les coins dont on n’est pas sûr. Quelques couacs nés de dérapages mal contrôlés dans le relevé des données. Et chacun de s’angoisser devant le verdict imparable : « A quelle sauce allons-nous être déconfinés ? » « Mon pauvre ami, pas de chance, tu es rouge ! » « Pourquoi mon département est-il orange ? » L’opprobre couve comme une marque d’infamie.

Si l’on superpose un jour cette carte avec celle des tonalités de la vigilance de Météo France et quelques autres qu’on va bien nous inventer, l’hexagone ressemblera à un Kaléidoscope bigarré ou à la tour Eiffel un soir de Noël. Joli !

Heureusement, les masques arrivent en nombre et en variété, avec leur cortège de commentaires et de polémiques. Dommage pour les fabricants de gommettes, on ne nous demande pas encore de porter une pastille rouge ou verte sur nos masques…

Je vous embrousse.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.