#CaféDuCommerce
par Jacques Fabrizi

Café du commerce

Le terme « café du commerce » désigne un lieu où s’échangent des rumeurs. Cette locution a pour origine le nom d’une rubrique qu’écrivait Marcel Dassault dans Jours de France, journal qu’il possédait, rubrique dans laquelle deux habitués échangeaient des rumeurs. Il est des jours où je me demande si le cabinet médical dans lequel j’exerce n’est pas devenu, au fil de la pandémie, une annexe du café du commerce ?

— Dîtes-moi docteur, la troisième dose, il faut la faire ?
— En l’absence de communications valides sur le sujet, peut-être vaudrait-il mieux attendre un peu ? Qu’en pensez-vous ?
— Oui, mais à la télé, ils ont dit qu’il fallait se faire vacciner !
— Oui, en effet, c’est ce qui est affirmé par certains médecins invités sur les plateaux, mais cela ne signifie pas pour autant que ce soit la meilleure attitude à recommander actuellement.
— Mais, docteur, j’ai même reçu un courrier à l’en-tête de la CPAM et du ministère des Solidarités et de la Santé, dans lequel il est écrit expressément qu’étant donné mon âge, je dois me faire vacciner.
— Oui, je l’ai lu également, mais début septembre 2021, il persiste encore beaucoup d’incertitudes quant à l’intérêt d’une dose de rappel en population générale, y compris en cas de facteurs de risques de formes graves de Covid-19.
— Mais, docteur, c’est pourtant écrit que je dois faire la troisième dose !
— On dispose de peu de données quant à l’évolution de l’efficacité des vaccins anti Covid-19 sur les formes graves de la maladie selon le délai depuis la vaccination initiale.
— Mais enfin, docteur, c’est compliqué toute cette histoire, je n’y comprends plus rien.
— En effet, les études épidémiologiques sont difficiles à interpréter. De plus, les autorités canadiennes et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se sont prononcées contre l’administration d’une dose de rappel en population générale.
— Vivement que cette pandémie s’arrête, on ne sait plus à quel saint se vouer…
— Je sais que c’est compliqué, mais jusqu’à mi-août 2021, en France, les risques de morts ou de formes graves de Covid-19 n’ont pas semblé résulter d’une perte d’efficacité vaccinale.
— Bon, docteur, vous me direz quand je dois me faire revacciner parce que mes enfants ont déjà pris rendez-vous sur docto-je-ne-sais-plus-quoi… Enfin, vous voyez de quoi je parle, docteur ?
— Selon la Haute Autorité de Santé, la HAS, fin août 2021, on ne dispose pas de résultats d’essais cliniques pour comparer l’efficacité d’une dose de rappel versus absence de dose de rappel, alors peut-être peut-on se permettre d’attendre d’en savoir plus ?
— Alors, j’en fais quoi, docteur, du courrier de la caisse ?

« Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou. »*

 

I’m a poor lonesome doctor…

 

* Friedrich Nietzsche, Ecce Homo, 1888.

2 replies
  1. Metha says:

    La toxicomanie du vaccin est en route…

    Vite, une dose, un shoot, j’en ai besoins, j’ai si peur Docteur.

    Une chose est sur, on est tous perdus, la communication du gouvernement n’est pas au point, les contradictions sont tellement nombreuses.

    Un vaccin pour les gouverner tous…

    Merci poor lonesome doctor pour ce billet d’humeur, continuer, moi, je suis accro, j’ai besoins de ma dose de poor lonesome doctor 😉

    Metha

    Reply
  2. Fabien SALVI says:

    Docteur,
    Les réflexions et avis que vous répercutez dans votre billet d’humeur me paraissent correspondre à ceux exprimés et entendus par mes oreilles indiscrètes lors de mes multiples « cafés » dans l’un ou l’autre des bars nanterriens ou parisiens que je fréquente … Même hier matin « Aux Deux Magots » où les pensées omniprésentes de Simone de Beauvoir et de Jean-Paul Sartre devraient donner un peu plus de rationalité aux propos. Ce qui n’était pas le cas des mots entendus hier matin (dimanche 26.09.21) à ma table voisine !
    Malheureusement tous ceux qui se précipitent sur les micros de la télé – pourtant souvent de « grands » diplômés – alimentent les incertitudes et les confusions. Même pour ce qui me concerne, parfois, j’ai envie d’appeler un ami-médecin pour une mise à plat de ce dont j’ai besoin tant les messages sont brouillés. Mais pour moi je m’en fous un peu. Je m’inquiète surtout pour celles et ceux, alimentés par les propos du « Café du commerce », qui s’emmêlent et ne savent que faire.
    Fabien Salvi – Nanterre le 27.09.21

    Reply

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.