Kolia Milojevic

Polyglotte, mais bègue grave à sa naissance en 1959, Kolia Milojevic a réellement commencé à vivre en 1970, à son retour des États-Unis, grâce aux bons soins d’une enseignante anglaise, groupie de George VI, qui lui apprit à ralentir sa pensée et speeder sa diction. Presque guéri, il fit une brève rechute lors de la sortie du film Discours d’un roi en 2010. Aujourd’hui, il est médecin urgentiste.

1, rue Léon Bouly est son premier roman.