L’ebook pèse 4,7% du marché français du livre et croît de 20% par an

Un étude de Xerfi annonce un recul de la lecture sur livre papier et une augmentation de la lecture sur ebook. En tout cas, il semble que la lecture reste un loisir très présent en France.

ebook

La vente d’ebooks (livres numériques) s’est élevée à 190 millions d’euros en 2013 selon Xerfi. Il gagnera 20% par an jusqu’en 2017, alors que la vente de livres imprimés perdra 1% chaque année.

Les ventes au détail de livres imprimés reculeront en France de plus de 1% par an en moyenne entre 2013 et 2017 pour atteindre 3,8 milliards d’euros à cette échéance, contre 4 milliards aujourd’hui, prévoit Xerfi dans son étude « La distribution de livres face aux enjeux du numérique ».

Côté ebook – livres numériques – la pénétration croissante des liseuses et tablettes a permis aux ventes au détail d’e-books de s’élever à 190 millions d’euros l’an dernier pour représenter 4,7% du marché français du livre. Le cabinet anticipe pour ce segment une croissance moyenne de 20% par an jusqu’en 2017.

Les grands perdants de cette reconfiguration : les librairies indépendantes, dont la part de marché subit les assauts des pure players, qui tirent profit de l’étendue de leur catalogue comme de leur image de vendeur discount. Xerfi pronostique en particulier qu’Amazon deviendra d’ici quelques années le premier libraire de France.

Nos ebooks sont aussi disponibles sur notre site internet. Chacun de nos livres se décline en ebook pour qu’il soit lu par une tablette ou sur un ordinateur portable. Vous pourrez les trouver sur chacune des fiches produits de nos livres papier. Lire un ebook permet toutefois de redécouvrir un livre oublié, de redécouvrir le fait même de lire. Un contenu enrichi, des liens, des vidéos… permettent de revivre une expérience que l’on pouvait croire, à tort, passée.

Un article paru sur JDN.net publié par Flore fauconnier le 07/02/2014
http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/marche-livre-numerique-0214.shtml

0 réponses

Répondre

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.