Être auteur, qu’est-ce que cela signifie – par Philippe Metzger

À la demande de mon éditeur, je vais tenter de répondre à cette question : « Qu’est-ce qu’être auteur ? » dans un propos qui ne représente pas une généralité mais la traduction toute personnelle de mon désir d’écrire.

Un auteur est avant tout un artiste. On ne devient pas artiste, on le ressent un jour, comme un œuf grossissant au plus profond de soi, un germe qu’on finit par libérer et accepter. Certes, dans mon cas, il existait dès mon enfance un terrain favorable car j’évoluais dans un environnement familial où la musique était un métier en plus d’une distraction. Alors forcément on développe une sensibilité, une perception différente du monde qui nous entoure, et l’on se trouve parfois en décalage avec ce monde. Pour corriger le déséquilibre, on finit par avoir besoin d’exprimer cette rupture que les sens entretiennent au point de vouloir le partager avec autrui. C’est ce que fait chaque artiste, dans son art, avec plus ou moins de talent, mais le véritable artiste est dans cet état d’esprit.

Écrire est donc devenu pour moi une façon d’exprimer ma sensibilité et ma vision de l’existence à travers le prisme de cette fragilité. Car être sensible, donc perméable, est une exposition à la misère et la bêtise humaines, sans qu’il soit possible ni de s’en protéger ni d’y remédier vraiment. J’écris donc pour partager, pour dire, pour me mettre à nu, sans pour autant chercher à convaincre. Convaincre de quoi d’ailleurs ? Que j’ai raison ? Idiot. Il n’y a pas de vérité (j’élimine les sciences dures, quoique…), il n’y a que que des certitudes.

Mais si écrire est une souffrance contenue dans cet engagement artistique, c’est aussi un plaisir. Lorsque j’écris, et notamment des romans, je construis des univers, des personnages, je crée finalement un monde comme je souhaiterais qu’il soit, même dans le drame. Et ce plaisir vient se combiner à la douleur pour créer une situation d’extase réelle, où la jouissance se cache souvent dans le détail, dans le mot, dans la tournure, dans la victoire silencieuse d’avoir su construire le vrai propos que je veux exprimer. Quelques fois, ça vient tout seul, vite, dans d’autres c’est plus laborieux, complexe, tortueux et torturant. Je suis amoureux du mot, du rythme d’une phrase, de la musicalité des sons qui s’enchaînent.

Être auteur est donc, de mon point de vue, le choix d’un fou, d’un audacieux, d’un impertient, d’un prétentieux aussi un peu, pour qui le temps n’a pas de prise car pour écrire, il faut du temps. Être auteur est une rencontre avec son intérieur, sans triche ni détour. Être auteur est un pari autant qu’une discipline.

Philippe Metzger est l’auteur, entre autre, de Pilote de Mer, ouvrage récompensé par le Prix Marine & Océans 2014.

0 réponses

Répondre

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.