«L’auteur brosse un portrait terrifiant de l’Amérique actuelle, soumise à ce qu’il appelle la « Sainte Alliance de l’esprit d’entreprise et du compte en banque ». On pourrait la surnommer “la Bête de l’Ouest”.»

Lire l’intégralité de la critique sur Entre guillemets

0 réponses

Répondre

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.