“Une fiction bercée autant par le ronron des machines du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc ou le moteur d’une Mercedes que troublée par la chaleur étouffante des geôles libanaises ou les vents nauséabonds d’une guerre fratricide. Cela incite forcément à la lecture…”

Lire l’intégralité de l’article sur Embarquements

0 réponses

Répondre

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.