Les chaussettes sont-elles des biens essentiels ?

Lundi 2 novembre. 4 morts en Autriche.
L’Europe à nouveau victime d’une attaque terroriste. Les assassins circulent encore. Pendant ce temps, en France, les « petits commerçants » et certains maires luttent et tentent de s’adapter au « sanitairement » correct. Mais pourquoi tout doit-il en France se décréter rue de Varenne ou rue du Faubourg Saint Honoré ? Certaines « décisions ne sont pas encore décidées – sic – », et de hauts fonctionnaires surdiplômés se demandent si les chaussettes et les soutien-gorge sont des produits de première nécessité.
Le méchant virus court toujours.

Mercredi 4 novembre, 20 heures.
Biden : 238 grands électeurs. Trump : 214. Les jeux ne sont pas faits ! Stella Spotlight se ronge les ongles.
Son héros, Zéro Janvier, sera-t-il réélu Président de l’Occident ? Lui qui « aurait voulu être un artiste » a pourtant, selon lui, le meilleur programme : « Pour enrayer la nouvelle vague terroriste, nous prendrons des mesures extrémistes… Nous imposerons le retour à l’ordre… Nous mettrons la capitale – une station spatiale ! – sous la loi martiale… Cessons de nous ruiner pour le tiers-monde… Nous bâtirons le nouveau monde atomique où l’homme ne sera plus esclave de la nature*… »

Comme en novembre 2016, et malgré les pronostics, le monde est suspendu aux résultats de quelques huit états de l’Est américain. La géographie électorale des États-Unis reste la même, les sondages sont une fois de plus contredits, le mode électoral et les décomptes toujours aussi complexes. En leur temps, le marquis de Condorcet et Kenneth J. Arrow – nobélisé pour cela – avaient démontré qu’aucun protocole ne saurait satisfaire dans une préférence collective toutes les préférences individuelles. Il en est ainsi de la Démocratie, bien vivante aux USA, où l’on va battre des records de participation.

La tension monte. Zéro Donald Janvier Trump annonce depuis la Maison Blanche sa victoire et commence à menacer ceux qui la contesteraient. Les avocats sont l’arme au pied, prêts à bondir, compter, décompter et recompter. L’inusable bateleur, le Majax de la politique, le Président tweeteur, néo-covidé, retrouve ses réflexes d’animateur de téléréalité : c’est Koh Lanta, Fort Boyard ou, mieux, un bon vieux western… La chevauchée fantastique : face à John Wayne, Joe Biden, pur produit du roman américain, pennsylvanien, démocrate, conservateur et inconnu, attend avec un flegme mesuré. La nuit sera longue. Puisse le rodéo attendu ne pas saper les bases de ce grand pays.

Samedi 7 novembre, 17 heures 30.
Joe Biden l’emporte en Pannsylvanie. Rien ne va plus.
Stella Spotlight pleure.

Je vous embrousse très fort.

 

*Starmania, Michel Berger et Luc Plamondon, 1979.

0 réponses

Répondre

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.