François Paul-Boncour

François Paul-Boncour aurait pu devenir ethnologue si les tourbillons de la vie n’en avaient décidé autrement. Finalement, il a été journaliste. Il a travaillé au Nouvel Observateur et plus tard à Libération. Puis il a quitté l’un et l’autre pour se consacrer à un très long travail d’écriture et de réflexion.

Le bien et le mal est l’un des fruits de cette entreprise.