“De A à Z, ou plutôt de « Absent » à « Zombie foot », toutes les lettres de l’alphabet y passent. Avec quelques perles. Dont la fameuse Main de Dieu immortalisant Diego Maradona et la non moins célèbre bourde de Luis Arconada, le gardien de but espagnol, dont la faute de main offrit à Michel Platini l’un de ses buts les plus mémorables, en finale de l’Euro 1984.”

Lire l’intégralité de l’article sur La Marseillaise

0 réponses

Répondre

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.