Petit abécédaire par temps de Covid-19 (suite)

 

F
Fragilité
Le Sars-CoV-2 nous fait prendre conscience, avec une grande acuité, de la fragilité de la vie.

 

G
Geste barrière
S’il n’y a qu’une seule chose à retenir de cette pandémie de coronavirus, c’est que l’on aura, au moins, appris à se laver les mains. Au sens propre, bien entendu.

 

H
Holistique
La médecine holistique est l’essence même de la médecine générale, c’est-à-dire une vision globale de l’être humain qui tient compte de ses dimensions physique, mentale, émotionnelle, familiale, sociale, culturelle et spirituelle. Elle ne s’attache pas à un symptôme ou à une maladie, mais plutôt à celui qui en souffre.

Hydroxychloroquine
Ou Plaquenil. Traitement controversé, qualifié de dangereux et sans efficacité par nombre d’infectiologues. Pour le Professeur Didier Raoult, il constitue, en association avec un antibiotique l’azithromycine, le traitement de référence dans le cadre du Covid-19. Le Plaquenil dispose d’une AMM (autorisation de mise sur le marché) depuis le 27 mai 2004. Il est indiqué dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux ou systémique et dans la prévention de la lucite estivale bénigne. Les contre-indications sont connues — troubles du rythme cardiaque, torsades de pointe — et nécessitent un bilan avant l’instauration du traitement. Depuis le 25 mars 2020, l’ANSM (agence nationale de sécurité du médicament) a interdit aux médecins généralistes l’initiation de tout nouveau traitement par Plaquenil ; les traitements chroniques antérieurs peuvent être renouvelés.

 

M
Manque
Le manque de masques, de tests diagnostiques, de lits de réanimation, de respirateurs, de médicaments, complique la gestion de la crise sanitaire que nous traversons. Même le Président de la République le reconnaît avec euphémisme : « Le moment, soyons honnêtes, a révélé des failles, des insuffisances […] J’ai vu des ratés, encore trop de lenteur, de procédures inutiles… »

Masque
En dépit des faits et du bon sens, le port du masque a été qualifié, par certains conseillers scientifiques, d’inefficace et d’inutile dans la prévention de l’épidémie de coronavirus. Cet avis a été repris par les membres du gouvernement, dont sa porte-parole, Sibeth Ndiaye qui est devenue le symbole du « scandale des masques ». Elle avait mis le feu aux poudres en déclarant, le 20 mars dernier sur RMC : « Vous savez quoi ? Moi, je ne sais pas utiliser un masque », défendant dur comme fer la position de l’exécutif sur le port des masques face à la pénurie. Si le problème n’était pas aussi grave, ses propos prêteraient à sourire. Le 17 avril, elle se refusera à dire qu’elle a tenté de faire oublier le manque de masques en arguant que les Français ne sauraient les utiliser. Elle affirmera avec une mauvaise foi consternante que, comme Olivier Veran, ministre de la Santé, elle n’avait fait que relayer les recommandations édictées à ce moment-là par les autorités sanitaires, dont l’OMS.

Mensonge
Le mensonge érigé en technique de communication gouvernementale pour masquer, sans mauvais jeu de mots, la pénurie.

 

P
Pandémie
Le mot fait florès dans les médias depuis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré le 11 mars 2020 que le Covid-19 pouvait être qualifié de pandémie, ajoutant qu’il s’agissait de la première pandémie causée par un coronavirus.

Paradoxes
Association de deux faits ou deux idées contradictoires. Affirmer une chose et son contraire, soit concomitamment soit en différé :
– Restez chez vous mais allez voter
– Restez chez vous mais allez travailler
– Le port du masque est inutile ; à présent, de nombreux scientifiques s’accordent enfin pour dire que le port d’un masque permet de limiter la propagation de l’épidémie de coronavirus ; le gouvernement opère un périlleux virage à 180 degrés. D’abord jugés « inutiles » contre le Covid-19 – ce qui tombait bien puisque la France en manquait cruellement —, les masques sont désormais fortement recommandés et seront rendus obligatoires dans les transports en commun lors du déconfinement.
– Madame Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a révélé dans une longue interview au journal Le Monde le 16 mars 2020 qu’elle était, courant janvier, fort préoccupée par la situation épidémique due au coronavirus et qu’elle en avait informé le Premier ministre et le Président de la République, notamment sur le risque de maintien des élections municipales, alors qu’elle se portera candidate à la mairie de Paris en remplacement de Benjamin Griveaux.
– Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC le 5 mars 2020, a affirmé que les établissements scolaires, des écoles aux universités, ne fermeront pas en cas de passage en stade 3 dans le cadre du coronavirus ; à compter du 16 mars 2020, toutes les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermés.
– Les enfants semblent développer des symptômes légers, mais une étude récente laisse entendre qu’ils pourraient participer activement à la propagation ; il est possible que les enfants, parce qu’ils ne présentent pas beaucoup de symptômes et qu’ils ont une charge virale faible, transmettent peu ce nouveau coronavirus.
– …
L’expérience que nous vivons est certes inédite, mais force est de constater que toutes ces contradictions accumulées discréditent grandement les responsables gouvernementaux et altèrent la confiance des citoyens. Faut-il rappeler que les injonctions paradoxales peuvent conduire à la folie ?

Pénurie
La question que je me pose — et je suis certain de ne pas être seul à me la poser — est de savoir si, depuis le début, le pouvoir en place gère l’épidémie ou bien la pénurie ? Pénurie de masques, de tests diagnostiques, de lits de réanimation, de respirateurs, de médicaments, etc.

 

(A suivre…)

1 réponse
  1. Gaëtan dit :

    Je rajouterais juste que le mensonge dans une société organisée peut être une nécessité! Dans diverses situations il peut rendre le cours de la vie plus fluide et même le protéger du blocage…

    Répondre

Répondre

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.